Warning: session_start(): Cannot send session cookie - headers already sent by (output started at /home/www/artdelimage/NML/index.php:1) in /home/www/artdelimage/NML/index.php on line 4

Warning: session_start(): Cannot send session cache limiter - headers already sent (output started at /home/www/artdelimage/NML/index.php:1) in /home/www/artdelimage/NML/index.php on line 4
NO MAN'S LAND blues rock français

FR | EN | DE

En décembre 1980, Jean-Claude Seyller (guitariste) et Daniel Franck (bassiste), deux anciens copains de classe, se retrouvent et décide de monter un groupe de rock. Ils seront rejoints deux mois plus tard par le batteur Yannick Bernard. Le groupe n'ayant pas de chanteur, JC se met au chant. Mais très vite, un vieil ami de Yannick et ancien chanteur d’ANTIGEL, Philippe Bruneau, les rejoint. Le groupe s'appelle NO MAN’S LAND.
Le répertoire original est rock, rythm'n blues, chanté en français. JC et Daniel écrivent quasiment tous les textes et la musique, qui est arrangée collectivement. Le groupe commence à jouer dans les MJC, bars et festivals. L’année suivante, Philippe s'en va et JC à la lourde tache d'assurer le chant du trio. Le groupe enregistre plusieurs titres en studio à Strasbourg et à Londres. L'expérience est sans suite, faute de contrat.
Puis en 1984, le groupe s'enrichit d’un nouveau membre avec Edith Taioni au piano. Le son s'étoffe, le groupe tourne dans l'Est de la France. Daniel le bassiste se lance parallèlement dans la production discographique et décide de produire un 45 tours. Nous sommes en 1987, toujours en période vinyle. Pour cela, JC cède sa place de chanteur à Jackie Marsalla, une chanteuse d'expérience. Cependant, l'essai n’est pas convaincant et JC quitte le groupe. Une nouvelle voix arrive : celle de Christine Maillard, ancienne chanteuse de WAPASSOU. Le groupe change de nom et devient “LISA COMPLOT”. La suite est classique : enregistrement, émissions de télé régionales, clip vidéo... Mais les productions indépendantes ont du mal à se faire une place. La vente du single "BALLADE POUR UNE CRAQUETTE" n'a qu'un succès d'estime. Après plusieurs dizaines de concerts dans l'Est de la France, la carrière du groupe prend fin en 1989.
En 1993, le groupe se reforme avec JC et Daniel, mais sans Yannick remplacé par Daniel Lopez et sans Edith. Philippe Vozelle intégra le groupe comme guitariste soliste. Plus tard, Guido Bellatti Ceccoli les rejoint à son tour avec son saxophone. Cette fois, le groupe prend pour nom "NO COMMENT". Après trois années de concerts à travers l'Alsace, dont une première partie de MARILLION à la Foire aux Vins de Colmar en 1994, le groupe se sépare une nouvelle fois en 1995.
Vingt années plus tard, en 2015, le groupe se reforme dans sa formule originelle avec Yannick à batterie, Daniel à la basse et JC à la guitare et au chant. Guido accompagne le retour du groupe sur scène lors des trois premiers concerts.